Techniques - PierreImprimer cette page

Techniques - Pierre

  1. L'environnement de travail
  2. Les outils
  3. Les différents types de pierres
  4. Les étapes de réalisation d'une sculpture en taille directe
  5. Références

Aménager un espace de travail

Choisir une selle

Selle de modeleur avec plateau tournant et ajustable en hauteur
Selle de modeleur avec plateau tournant et ajustable en hauteur
Tournette de modelage à poser sur une table
Tournette de modelage à poser sur une table

Le sculpteur utilise généralement une selle pour positionner sa sculpture à la hauteur qui convient pour son travail. De plus les selles de sculpture possèdent généralement un plateau sur un axe permettant de tourner la pièce sans effort.

Il est préférable d'éviter d'utiliser les tournettes qui se posent sur une table car elles ne permettent pas d'adapter la hauteur à la pièce travaillée, or la force et la précision des coups d'outils dépendent en grande partie du confort de travail et cela évite de finir la journée avec un terrible mal de dos. De plus elles sont si légères qu'une chute de la pierre est à craindre dès les premiers coups d'outils !

Ne travaillez jamais dans une position contrainte (le dos tordu ou courbé, la tête penchée sur le côté, les jambes en flexion…) pendant trop longtemps car vous risquez de le regretter le soir venu, préférez toujours ajuster la hauteur de votre selle. J'en profite pour encourager les sculpteurs à faire des pauses régulières et à pratiquer quelques exercices d'étirement (avec un manche de balais par exemple) permettant de détendre des muscles largement mis à contributions et parfois un peu trop contractés dans l'enthousiasme du travail.

Selle de sculpture basse et solide pour pièces de taille importante avec plateau tournant
Selle de sculpture basse et solide pour pièces de taille importante avec plateau tournant
Selle de sculpture avec plateau tournant et hauteur ajustable grâce à une manivelle
Selle de sculpture avec plateau tournant et hauteur ajustable grâce à une manivelle

Il existe de nombreux types de selles à disposition du sculpteur, celui qui travaille la pierre prendra bien garde à la solidité de celle-ci car les pierres sont souvent lourdes et les coups d'outils provoquent des vibrations. Il est donc conseillé de respecter les poids maximum qui sont indiqués dans les fiches techniques. Pour les pièces de très grandes dimensions il existe des selles basses qui permettent de travailler facilement des pièces de plus d'un mètre de hauteur.

Certaines selles proposent des dispositifs de manivelles actionnant une crémaillère qui permet de monter ou descendre sans effort le plateau avec sa charge. C'est très agréable à utiliser car cela permet d'avoir toujours le plateau à la bonne hauteur.

Coins et sacs de sable

Sculpture en pierre maintenue en position de travail par des sacs de sable
Sculpture en pierre maintenue en position de travail par des sacs de sable
Sculpture en pierre maintenue pas des coins
Sculpture en pierre maintenue pas des coins

Lorsque l'on travaille une pierre, il est important de prendre toutes les précautions nécessaires afin que celle-ci ne risque pas de tomber au risque de se casser (avec quelques os du sculpteur au passage…). Outre les précautions évidentes de manipulation de la pierre, il faut s'assurer, une fois placée sur la sellette, que celle-ci ne bouge pas, même lorsque l'on travaille. C'est alors que l'utilisation de dispositifs de stabilisation s'avère nécessaire. Surtout ne travailler jamais sur une pierre qui n'est pas entièrement stable (même si elle n'oscille que très légèrement) !

Une bonne solution pour caler de manière sûre une pierre est d'utiliser du sable, qui peut, pour plus de facilité (et de propreté) être placé dans des sacs en toile. Il est intéressant d'avoir différentes tailles de sacs pour pouvoir s'adapter à tout besoin de stabilisation et ainsi pouvoir travailler la pierre dans la position qui convient le mieux.

L'utilisation de coins peut également s'avérer utile pour positionner la pierre dans une position optimale. S'il s'agit simplement de caler la pierre dans sa position définitive, les coins peuvent être utilisés directement, si c'est pour travailler la pierre, ils ne doivent pas être en contact direct avec la pierre car ils risquent de l'abimer, ils sont alors à utiliser en combinaison avec un tissus ou un sac de sable qui sera positionné entre la pierre et le coin.

Equipement de l'atelier

L'atelier d'un sculpteur sur pierre nécessite d'être équipé d'un certain nombre d'outils utiles, qui pourront être acquis au fur et à mesure des besoins.

Touret à meuler

Touret à meuler
Touret à meuler
Meule d'affutage au carbure de silicium
Meule d'affutage au carbure de silicium

Le touret à meuler est un outil indispensable car les outils de sculpture, comme les pointes, ciseaux, gradines, s'émoussent rapidement lorsqu'on les utilise. Or il est souvent difficile de trouver un professionnel pour les aiguiser. Le sculpteur a donc tout intérêt à effectuer l'affutage de ses outils lui même en s'équipant d'un touret et de quelques meules d'affutage.

Les tourets sont généralement équipés d'une meule d'affutage à gros grain et d'une meule à grain plus fin, ces deux meules étant adaptées à l'affutage des outils en acier. Pour affuter les outils au carbure de tungstène, il faudra acquérir une meule spécifique en carbure de silicium, généralement de couleur verte.

L'affutage des outils est une opération délicate car il ne faut pas fausser le fil du tranchant des outils, il est donc important d'utiliser les supports situés devant les meules et de se servir de ses doigts comme repères pour déterminer l'angle d'approche de l'outil. De plus, avec les outils en acier, il faut faire très attention à ne pas échauffer le métal car alors la trempe de l'outil risque de disparaitre et le métal redeviendra mou. Il faut donc procéder par passages prestes et assurés ou se munir d'un pot d'eau pour tremper l'outil dès qu'il s'échauffe (mais c'est souvent déjà trop tard).

Palans et tables élévatrices

Lorsque l'on travaille des pierres de taille importante, il est souvent problématique de manipuler celles-ci, notamment pour les monter sur la sellette sur laquelle elles seront travaillées. Il est alors conseillé de s'équiper d'un dispositif adapté pour soulever les charges lourdes afin d'éviter de se blesser en les soulevant.

Palan à action manuelle
Palan à action manuelle
Palan avec commande électrique
Palan avec commande électrique

Le système de levage le plus répandu est le palan qui sera accroché à un point de fixation très solide (poutre de soutainement, IPN...) existant ou à créer. Pour l'installation d'un palan, faites de préférence appel à un professionnel pour vous assurer de la solidité de sa fixation et de la structure sur laquelle il est fixé, il s'assurera que la structure de votre atelier peut supporter le poids maximal prévu pour le palan ou se chargera de l'installation d'un rail solide.Réfléchissez aussi bien à l'emplacement du palan, surtout si celui-ci est fixe, afin que vous n'ayez plus à déplacer la pierre une fois celle-ci posée sur sa selette de travail.

Vous pourrez choisir entre un palan à action manuelle ou un palan équipé d'une commande électrique. Les palans sont conçus pour démultiplier la force employée, ils permettent donc de soulever des charges importantes, même pour les modèles manuels. Quel que soit le modèle de palan choisi, respectez bien toutes les consignes d'utilisation et d'entretien, et notamment la charge maximale indiquée par le fabricant, afin d'éviter que ne survienne un acident grave.

Sangle d'arrimage avec tendeur à cliquet
Sangle d'arrimage avec tendeur à cliquet
Table élévatrice
Table élévatrice

Pour utiliser votre palan, il vous faudra également vous munir de sangles d'arrimage, de préférence avec tendeur à cliquet pour un meilleur serrage. Attention à choisir une sangle dont la résistance correspond au poids du bloc à soulever et, avant de l'utiliser, à bien systématiquement vérifier que la sangle soit en bon état (au moindre accroc, changez de sangle !). Pour le levage, veillez à bien fixer les sangles autour de la pierre de manière à ce que celle-ci ne puisse glisser et de faire en sorte que le bloc soit équilibré afin qu'il ne se balance pas pendant la manipulation.

Si vous ne disposez pas d'un point d'attache suffisamment solide dans votre atelier, comme c'est mon cas, vous pouvez utiliser une table élévatrice pour soulever les blocs lourds. Là encore vous aurez le choix entre des modèles manuels ou électriques, les modèles manuels étant dotés d'une pompe hydraulique actionnée au pied qui réduit l'effort. Vous choisirez également le modèle adapté selon sa capacité de charge et sa hauteur maximale (il existe des modèles à doubles ciseaux qui montent très hauts). Comme pour les palans, veillez à bien respecter les consignes d'utilisation et d'entretien et à toujours placer les charges bien au centre de la table pour éviter qu'elle ne bascule.

Diables

Diable de manutention
Diable de manutention

Pour le transport des charges lourdes, le choix d'un diable de qualité est indispensable. Assurez-vous de choisir un modèle solide, en acier de préférence, adapté au poids des pierres que vous utilisez et avec une bavette de dimensions suffisantes. Prêtez une attention toute particulière à la qualité des soudures du diable que vous choisirez, c'est ce qui assurera sa durée de vie. Vous aurez le choix entre des roues pleines ou gonflables, dans le dernier cas assurez vous de bien gonfler les roues avant le transport.

Pour ma part j'ai, en plus d'un diable lourd et solide, des diables légers et pliables beaucoup plus adaptés pour le transport de sculptures de petite taille.

Dans tous les cas, n'oubliez pas de toujours fixer solidement les poids sur le diable avec des tendeurs ou des sangles à cliquet pour éviter qu'ils ne basculent et ce surtout si le terrain est accidenté.

Les éléments de protection

La protection du sculpteur lors du travail de la pierre est un aspect primordial de son travail, un accident est en effet très vite arrivé et le poids du matériau travaillé peut rendre ceux-ci très dangereux. De plus la pierre est un matériau qui produit de la poussière et des éclats qui peuvent être nuisibles pour la santé. L'achat de produits de protection est donc très important dans ce cadre et ne doit pas être négligé. Dans cet article ne sont abordés que les éléments de protection dans le cadre d'un travail sans outils électriques (perceuses, ponceuses, meuleuses...), si vous utilisez des outils électriques, pensez à adapter votre protections aux dangers de ces outils et à bien lire les précautions d'utilisation.

Protection des yeux

Masque de protection
Masque de protection
Lunettes de protection enveloppantes
Lunettes de protection enveloppantes

Lorsque l'on travaille une pierre avec une massette, il est indispensable de s'équiper de lunettes de protections couvrantes et de bonne qualité afin de protéger les yeux des éclats de pierre qui risquent de voler en tous sens (surtout si vous travaillez du marbre !). Ces lunettes doivent bien couvrir les yeux, même sur les côtés, l'idéal étant le masque car il est entièrement fermé et protège donc des rebonds d'éclats de pierre sur le visage, son principal défaut étant qu'il n'est pas toujours très agréable à porter.

Veillez en tous cas à ne jamais vous frotter les yeux en cas de démangeaison ou si un éclat a atteint votre œil, utilisez plutôt des dosettes de nettoyage de l'œil pour faire partir l'éclat et si vous n'y parvenez pas, consulter votre pharmacien ou un ophtalmologiste. Attention, un éclat de pierre peut rayer l'œil avec des conséquences handicapantes et douloureuses !

Protection des voies respiratoires

Masque de protection anti-poussière
Masque de protection anti-poussière
Masque de protection avec filtres à particules
Masque de protection avec filtres à particules

La pierre dégage également une grande quantité de poussière, vous vous en rendrez compte très vite, surtout si vous travaillez des pierres un peu grasses et friables comme la stéatite ! Cette poussière ne doit pas être respirée car elle risque de s'accumuler dans les poumons, alors, même si ce n'est pas très agréable, il est préférable de toujours porter un masque, surtout pour ce type de pierre et dans les phases de travail au rifloirs qui produisent une poussière particulièrement fine.

Il existe différents types de masques professionnels. Lorsque l'on ne travaille pas avec des outils électriques ou des pierres toxiques (la serpentine par exemple produit des émanations d'amiante), les masques simples suffisent à arrêter les particules. Pensez aussi à bien nettoyer régulièrement votre espace de travail pour éviter l'accumulation de poussière !

Pour les masques anti-poussières jetables, il existe trois niveaux de pénétration des particules (FFP1 : 22% de fuite maximale - FFP2 : 8% de fuite maximale - FFP3 : 2% de fuite maximale).

Si vous travaillez avec des outils électriques ou sur des pierres produisant des émanations toxiques, il faudra utiliser un masque avec un filtre à particules adapté. Ils sont classés en fonction de leur efficacité de filtration (P1 : Filtre à faible efficacité - P2 : Filtre à moyenne efficacité - P3 : Filtre à haute efficacité)

Protection de l'audition

Lors de l'utilisation d'outils électrique ou mécanique, le volume sonore du travail peut devenir très élevé, il est alors important de protéger ses oreilles pour éviter toute perte d'audition ou d'autres désagréments comme l'apparition d'acouphènes. Vous trouverez dans les magasins de bricolages des casques avec des niveaux différents de protection, mais aussi des bouchons d'oreilles plus discrets.

Protection du corps

Gants de protection pour travaux délicats
Gants de protection pour travaux délicats
Gants en plastique solides
Gants en plastique solides

Le travail de la pierre est un travail très manuel et du coup assez éprouvant pour les mains, une hydratation régulière de celles-ci (et du visage également car la poussière sèche la peau) permet de garder un certain confort. Cependant l'utilisation de gants de protection peut s'avérer très agréable, notamment lorsqu'on utilise des outils coupants (ciseaux ou gouges à bois) ou râpeux (rifloirs). L'important est de trouver des gants confortables, laissant la main respirer, suffisamment protecteurs mais laissant une bonne aisance de la main et n'occultant pas les sensations.

Après quelques essais, des gants pour travaux délicats m'ont semblé le meilleur choix car leur confort est très important, tout en assurant une protection intéressante. Mais il me faut préciser qu'ils ont une durée de vie très limitée, surtout lorsque l'on travaille au rifloir, les trous ne tardent pas à apparaitre. On peut alors les retourner pour continuer à les utiliser ou en acheter de nouveaux (heureusement ils sont peu chers).

Lors du polissage de la pierre au papier de verre ou au carbo, le travail avec de l'eau est également dur pour les mains, de microcoupures peuvent s'avérer très douloureuses. Les gants en plastiques sont alors chaudement recommandés pour éviter ces désagréments. Choisissez des gants solides de préférence.

Chaussures de sécurité avec bout renforcé
Chaussures de sécurité avec bout renforcé

Si vous utilisez des outils électriques, il vous faudra impérativement porter des gants de protection adaptés à l'outil utilisé. L'usage de gants épais en cuir protégera vos doigts de coupures graves.

Enfin, si vous travaillez des pierres lourdes il peut être utile de vous équiper de chaussures de sécurité, avec un coque renforcée qui protège le pied en cas de chute de pierre. De manière générale, veillez toujours à travailler avec des chaussures fermée et ce même si en été la tentation des sandales est grande...

 

 

 

 

 

Références Lire la suite : Références

Lire la suite : Les outils Les outils

 

 

Fermer la fenêtreImage prcdenteImage suivante