Techniques - PierreImprimer cette page

Techniques - Pierre

  1. L'environnement de travail
  2. Les outils
  3. Les différents types de pierres
  4. Les étapes de réalisation d'une sculpture en taille directe
  5. Références

Les roches ignées

Formation des roches ignées
Formation des roches ignées
Exemple de sculpture en pierre de Logonna
Exemple de sculpture en pierre de Logonna

Les roches ignées se forment dans les zones volcaniques par solidification des masses en fusion. Ce sont les plus anciennes, les plus durables et les plus résistantes des pierres. Le granite est la forme la plus connue de roche ignée, mais il existe également d'autres types de roches granitiques comme la pierre de Logonna.

Le granite

Blocs de granite en carrière
Blocs de granite en carrière
Exemple de sculpture en granite
Exemple de sculpture en granite

Le granite offre une large gamme de couleurs et une densité qui permet un beau poli. Les principales sources de granites sont la Scandinavie, l'Afrique du Sud, le Brésil, l'Amérique du Nord ou la Grande Bretagne.

Les roches sédimentaires

Formation des roches sédimentaires
Formation des roches sédimentaires

Composées de particules d'autres roches comprimées au fil du temps, elles sont plus poreuses et plus faciles à travailler que les roches ignées, elles tendent à donner des surfaces à texture.

Les types principaux de roche sédimentaire sont le grès, le calcaire et le gypse, tous trois composés de particules qui se sont agglomérées sous l'action d'adhésifs naturels.

Le grès

Le grès est formé en grande partie de particules de silice, matière cristalline qui le rend très durable, mais il peut être fragile si l'agent de liaison entre les particules est faible. Les couleurs sont en général terreuses : rouge, ocre ou gris. Son aspect poreux fait qu'il ne se prête pas au poli et il faut prendre garde à bien protéger ses voies respiratoires car la poussière de grès est très nocive.

Le calcaire

Exemple d'église en calcaire
Exemple d'église en calcaire
Exemple de sculptures en calcaire
Exemple de sculptures en calcaire

Le calcaire se forme par la déposition de matière crayeuse, telle que des fragments de coquilles ou les squelettes minuscules d'organismes marins. Il contient d'ailleurs parfois des coquilles et des fossiles identifiables. Malgré leur homogénéité, de nombreux calcaires présentent des strates qui définissent le grain de la pierre et entrainent desfissures horizontales, ce qui limite la dimension des sculptures en calcaire.

Le calcaire est généralement facile à couper et à travailler tout en présentant une bonne résistance aux intempéries, ce qui en fait un matériau largement utilisée pour la taille de pierre.

Le gypse

Carrière de gypse à Almería, Espagne
Carrière de gypse à Almería, Espagne
Exemple de sculpture en gypse
Exemple de sculpture en gypse

Le gypse dénommé aussi gypsite est une roche saline commune des bassins sédimentaires. La roche gypseuse est blanche ou jaunâtre souvent parcourue de veines grises ou jaunes constituées de silice ou d'autres éléments. Le gypse est la roche qui permet de fabriquer industriellement le plâtre en le soumettant à la chaleur.

C'est une roche tendre facile à extraire et à tailler. Les variétés les plus dures pour lesquelles on peut avoir un beau poli, sont nommées albâtre (albatre gypseux) et employés en sculpture.

Les gisements sédimentaires sont nombreux, communs et abondants. Les pays qui disposent dans leur sous-sol de vastes gisements sont : l'Allemagne, le Chili, les États-Unis, la Grande-Bretagne, l'Italie notamment en Toscane et en Sicile, le Mexique, la Pologne, la Russie. En France, il existe de nombreux sites exploités, exploitables ou connus, en plus des filons miniers dans le Bassin Parisien, le Massif Central, les Vosges, les Hautes Alpes, le Jura ou le Bassin Aquitain.

Les roches métamorphiques

Formation des roches métamorphiques
Formation des roches métamorphiques

Sous l'effet de la chaleur, de la pression ou de certains phénomènes chimiques, les roches ignées et sédimentaires subissent une modification de leur structure qui les transforme en roches métamorphiques. Les plus connues sont le marbre, l'albâtre, l'ardoise et la stéatite.

Le marbre

Marbre brut
Marbre brut
Exemple de sculpture en marbre de Carrare
Exemple de sculpture en marbre de Carrare

C'est une roche de type métamorphique, dérivée du calcaire existant dans une grande diversité de coloris.

C'est la pierre la plus noble, la pierre par excellence de la sculpture. Dans l'antiquité on nommait marbre, de manière impropre, toutes les pierres destinées à la sculpture. Le marbre est facilement reconnaissable à son aspect brillant une fois poli et à la sensation de froid au toucher.

C'est une pierre assez dure qui se travaille avec des outils et une massette puis nécessite un passage au carbo pour préparer le polissage. Elle produit de nombreux éclats qui peuvent être coupants, il faut donc bien se protéger les yeux, voire le visage car les éclats peuvent sauter assez violemment.

Carrière de marbre de Carrare
Carrière de marbre de Carrare

Dans l'Antiquité, les carrières du Pentélique, qui surplombe Athènes, de Paros, du Proconnèse dans la mer de Marmara ou d'Aliki à Thasos sont les plus importantes. À l'époque romaine les fameuses carrières de marbre de Carrare, en Toscane commencent à être exploitées. C'est également à cette époque que débute l'extraction dans les gisements de l'Alentejo du centre du Portugal. Découverts à la même période en Wallonie, les fameux marbres noir belge et rouge royal. En France, on extrait le marbre dans les Pyrénées ; le nord de la France compte quelques gisements, exploités soit en pierres, soit en granulats. On en extrait aussi en Italie et en France dans les Alpes : carrières de marbre vert ou serpentines, en particulier dans la Vallée d'Aoste et dans la vallée de l'Ubaye.

Le marbre le plus célèbre pour la sculpture est le marbre de Carrare, célèbre pour sa blancheur et sa pureté (il contient très peu de veinages). C'est encore actuellement le site d'extraction de marbre le plus actif du monde.

L'albâtre

Bloc d'albâtre
Bloc d'albâtre
Exemple de nuages dans un albâtre translucide blanc
Exemple de nuages dans un albâtre translucide blanc
Exemple de nuages dans un albâtre-onyx translucide bleu
Exemple de nuages dans un albâtre-onyx translucide bleu

Il existe deux types d'albâtres : l'albâtre calcaire et l'albâtre gypseux.

L'albâtre calcaire est également nommé Marbre onyx des anciens ou albâtre égyptien ou albâtre de la Bible ou encore albâtre oriental, car les premiers objets que nous connaissions en albâtre proviennent d'Extrême-Orient. C'est une calcite assez dure pour entamer le marbre blanc. Il présente presque toujours à sa surface des ondulations d'un jaune miel plus ou moins foncé, tirant parfois sur le rouge sombre. Il est extrêmement rare de trouver de l'albâtre calcaire d'un blanc parfait. Sa cassure est cristalline et striée, ce qui lui donne une semi-transparence, car la lumière a un accès beaucoup plus facile dans l'épaisseur de cette pierre tellement composée, que dans celle d'un marbre, par exemple, dont l'intérieur présente une infinité de petites lamelles qui brisent les rayons lumineux sans leur permettre d'entrer. Bien poli il ressemble à du marbre.

L'albâtre gypseux ou alabastrites des anciens, est une variété de gypse, c'est-à-dire de la chaux sulfatée compacte. Elle peut se laisser rayer à l'ongle. Il est ordinairement d'un blanc laiteux et sa cassure est grenue et souvent terne. Cette variété de gypse à grain fin est extraite en particulier dans des carrières anglaises ou de Toscane. L'albâtre est employé comme pierre ornementale. Sa tendreté permet de la sculpter en formes élaborées. De plus, vu sa solubilité dans l'eau, il doit être utilisé à l'intérieur. Il perd sa transparence, son brillant et sa solidité quand on l'expose au feu, c'est-à-dire qu'il se change en plâtre (sulfate de calcium ou sulfate de chaux) .

L'albâtre est une pierre magnifique, assez tendre et qui est souvent translucide avec des veines et des « nuages » qui peuvent être de différentes couleurs. Il faut cependant faire très attention car l'albâtre translucide blanchit sous les chocs, alors attention à vos coups d'outils si vous voulez obtenir un beau poli translucide à la fin ! Certaines albâtres sont translucides, d'autres sont blanches opaques et enfin certaines sont fumées (opaques avec des trainées noires), chacun de ces types est d'une grande beauté et prend magnifiquement le poli. De manière générales, les albâtres blanches et oranges sont tendres, alors que d'autres bleues ou marron peuvent être très dures (on parle alors d'albâtre-onyx).

La stéatite

Stéatites de différentes formes et couleurs
Stéatites de différentes formes et couleurs
Quelques exemples de sculptures en stéatite Quelques exemples de sculptures en stéatite Quelques exemples de sculptures en stéatite Quelques exemples de sculptures en stéatite
Quelques exemples de sculptures en stéatite

La stéatite est une roche très tendre, principalement composée de talc. On l'appelle également Pierre à savon.

Du fait de sa facilité de taille, elle a été abondamment employée en sculpture, principalement pour des sceaux. De nos jours, elle est également employée dans la fabrication de poêles et cheminées, grâce à sa capacité à emmagasiner la chaleur, ou encore en modélisme.

C'est une pierre facile à travailler car très tendre et qui prend très bien le poli, d'où de beaux résultats. Elle présente également l'intérêt d'avoir de nombreuses couleurs et parfois des combinaisons de couleurs étonnantes, ce qui peut provoquer d'heureuses surprises, mais peut également obliger à revoir un peu son projet en cours de travail pour s'adapter à ces couleurs. Le seul moyen d'avoir une idée précise des couleurs que présentera une stéatite est de la polir, il est donc intéressant d'insérer une étape de polissage en cours de travail afin de voir le rendu de la pierre avant de finaliser la forme de la sculpture.

Les stéatites présentent souvent l'inconvénient (conséquence directe de leur tendreté) d'être fragiles et bien souvent faillées, il faut donc les travailler avec de grandes précautions. Il est important d'identifier rapidement les failles, en général visibles à l'œil ou identifiables à la sonorité des coups d'outil. Alors il faut décider de faire sauter la faille (si cela ne dérange pas le projet, c'est la solution la plus sûre car ensuite la pierre sera saine) ou d'intégrer celle-ci dans la création en faisant très attention de ne pas casser la pierre. Pour cela toujours travailler cette partie dans le sens de la faille afin d'éviter que celle-ci ne s'ouvre et avec une grande délicatesse. Il est souvent préférable de prendre les devants avant cassure en utilisant de la colle liquide transparente pour porcelaine à mettre dans la faille, la colle se diffusera et solidifiera la faille, le travail doit tout de même rester prudent et il faudra répéter l'opération au fur et à mesure que l'on avancera dans la pierre...

En cas de casse, il existe une colle spéciale appelée Stéacolle qui permet de réparer une cassure, mais cela ne sera utile que si la cassure n'est pas trop importante, si votre sculpture s'est cassée en deux, peut être est-il préférable à une réparation maladroite de réaliser deux sculptures plus petites avec les morceaux cassés... A chacun de décider !

Enfin méfiez vous des failles lors de l'opération de polissage de la pierre, l'ajout de grandes quantités d'eau s'insinuant dans les failles rendent la pierre plus fragile, alors attention à manipuler la sculpture avec précautions... En ce qui me concerne l'essentiel des casses que j'ai rencontrées se sont produites pendant le polissage… Alors n'hésitez pas à remettre de la colle avant de commencer cette étape.

Où trouver des pierres à sculpter ?

Les magasins de fournitures de beaux arts

Plusieurs solutions pour trouver des pierres à sculpter : il existe des magasins de fournitures de beaux arts qui vendent des pierres au kilo (assez cher) comme Boesner (le magasin de Champigny propose beaucoup de pierres, principalement des albâtres, marbres et stéatites de toutes tailles et couleurs), Géant des beaux arts (principalement des stéatites de petite taille) ou Rougier et Plé. Le défaut de ces magasins est le prix au kilo des pierres qui est assez élevé et le manque de diversité... De plus lorsqu'un arrivage de pierres est livré, ce sont les plus belles qui partent les premières (n'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter Boesner qui avertit lors d'un gros arrivage de pierres et dépêchez vous d'y courir !), il faut donc bien savoir choisir, d'autant plus qu'il arrive parfois dans ce type de magasin que les lots de stéatites soient complétés avec des pierres très dures, absolument intravaillables, que vous payez au prix de la stéatite (tiré d'une mésaventure personnelle !).

Les carrières de pierres

L'autre solution est de se rendre directement en carrières. Les carrières qui ne sont plus en activité sont normalement interdites d'accès, mais pour celles qui fonctionnent toujours les responsables sont souvent très gentils et gardent des rebuts pour les sculpteurs (ce sont des rebuts selon leurs critères de forme etc., mais pour un sculpteur c'est parfait !) et vous aident même parfois à transporter les pierres jusqu'à votre voiture, tout cela soit pour un prix très modique, soit même souvent gratuitement… N'oubliez pas de les remercier chaleureusement et de leur proposer un billet en remerciement, ils serons d'autant mieux disposés pour les prochains sculpteurs qui leur rendront visite !

Il existe des guides et des sites sur lesquels on peut trouver les carrières à travers la France, mais il faut être capable de distinguer les pierres sculptables des autres (qui pourront toujours servir de socle ceci dit !).

Comment choisir une pierre ?

De mon point de vue le choix d'une pierre est une démarche très personnelle basée principalement sur un sentiment subjectif d'attirance pour une certaine forme ou une certaine couleur. Il existe cependant quelques éléments qui peuvent être vérifiés pour s'assurer de la qualité de la pierre.

Dans la plupart des magasins vendant des pierres, vous trouverez, ou pourrez demander des éponges humides qui vous permettront de nettoyer la pierre afin de faire apparaitre la couleur et éventuellement identifier des défauts dans celle-ci (failles notamment). Assurez-vous que pierre ne soit pas friable (si de l'eau s'est infiltré) et qu'elle n'est pas traversée par de trop grosses failles. Enfin si vous recherchez un albâtre translucide, vous pouvez vérifier sa translucidité en créant une ombre sur sa surface avec votre main, vous apercevrez alors légèrement sa translucidité. Pour vérifier la profondeur des failles vous pouvez (délicatement !) donner de petits coups sur la pierre et écouter le son qu'elle rend : si elle sonne mat c'est souvent signe de grandes failles.

 

 

Les outils Lire la suite : Les outils

Lire la suite : Les étapes de réalisation d'une sculpture en taille directe Les étapes de réalisation d'une sculpture en taille directe

 

 

Fermer la fenêtreImage prcdenteImage suivante